“Ouragan” de Laurent GAUDE

“Ouragan” de Laurent Gaudé

Mon résumé: Katrina approche des côtes de la Louisiane. A travers les yeux d’un pasteur, d’un prisonnier, d’une vieille femme noire et fière, d’un homme perdu, d’une femme et de son enfant, Laurent Gaudé nous fait traverser cette tempête dont personne ne sortira indemne, certains grandis, certains anéantis.

Mon avis: J’ai été très attirée par la couverture de ce livre. J’aime particulièrement les éditions Actes Sud et cette photo m’a touchée.

Ce livre se lit très rapidement, 190 pages, et j’avoue que j’ai mis un peu de temps pour accrocher. Et pourtant finalement j’ai beaucoup aimé cette histoire, ou plutôt ces histoires qui s’entremêlent pour créer un panorama de la situation avant, pendant et immédiatement après la tempête.

Nous suivons surtout finalement leur cheminement intérieur: la plupart des gens qui vivaient à La Nouvelle-Orléans ont fui mais certains sont resté, quelques fois par choix, y ont été abandonnés ou y sont revenus! C’est ces personnes qui ont vécu la tempête de l’intérieur que nous suivons, ils ont aussi vécus des tempêtes intérieures, sont des malmenés de la vie. C’est eux qui vont être confrontés à une fin possible, probable, de leur ville et de leur vie. Chacun affronte la peur à sa façon, ils montrent courage, abattement, ils plongent dans la folie ou l’indifférence.

J’ai surtout retenu des images fortes, des corps qui brûlent, des crocodiles, des prisonniers dans un casino, une mère et son fils endormi, un homme dans le sens inverse sur l’autoroute, une femme noire enveloppée dans un drapeau américain.

J’ai du mal à parler de l’histoire, j’ai plutôt ressenti ce livre comme une suite de tableaux magnifiquement décris.

En bref: Des histoires émouvantes et fortes, des images puissantes, je vous recommande ce livre qui me laisse en quelque sorte des photographies de cette tempête comme souvenirs.

Et vous, vous l’avez lu? Vous en avez pensé quoi? Quelles images garderez-vous en mémoire?

Advertisements

2 thoughts on ““Ouragan” de Laurent GAUDE

  1. Za says:

    Je l’avais lu et chroniqué à sa sortie.
    J’en garde le souvenir de la vieille femme, Josephine, presque immortelle…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s