“Le journal secret du petit Poucet” de Philippe LECHERMEIER et Rébecca DAUTREMER

Aujourd’hui mercredi, jour des enfants et des maitresses, je vais inauguré une rubrique que j’espère réussir à actualiser toutes les semaines, c’est “Les mercredis de Tristan” (Tristan pour un petit garçon merveilleux, amoureux des livres depuis qu’il a ouvert les yeux)

Les mercredis de Tristan ça sera la présentation, chaque mercredi, d’un livre pour enfants, petits ou grands, gentils comme méchants. Je serais flattée et ravie que vous participiez à ces Mercredis de Tristan en présentant vous aussi le mercredi un livre pour enfant, je mettrai un lien vers vos articles dans mon article.

Ceci dit, je vais commencer en présentant “Le journal secret du Petit Poucet” de Philippe LECHERMEIER et Rébecca DAUTREMER:

Mon résumé: Qui ne connait pas l’histoire du Petit Poucet? Mais saviez-vous comment s’appelaient ses frères? Connaissez-vous Popette? Et Jacques la limace? Que savez-vous de la Grande Privation? Alors vous allez découvrir dans ce livre la véritable  et complète histoire de ce petit personnage.


Mon avis: Un délice! Pour les yeux pour commencer, avec des illustrations de Rébecca Dautremer magnifiques, pleines de rêves, sobres et puissantes ou parfois farfelues, les images de ce livre participent autant que le texte à sa valeur.

Ensuite quelle jolie façon de raconter cette histoire! L’auteur donne à chacun, petit et grand, des occasions de rire, quelques fois de pleurer, mais toujours de s’émerveiller. L’humour est quelques fois trop fin pour que les enfants le saisissent mais il offre du coup une double lecture: pour les parents et pour les enfants.

Je l’ai lu en entier à ma classe de CP, quelques minutes chaque jour, ils ont vraiment accroché, ils ont beaucoup ri (notamment du prénom de la sœur de Jacques la limace et des aventures de Boris avec Maitre Macquart) et je suis heureuse de leur avoir fait découvrir une nouvelle version de ce conte classique.

Présenté comme un journal intime, chaque jour Poucet présente un saint farfelu (genre sainte Nitouche) et raconte ce qu’il s’est passé: les enfants suivent le déroulement de l’histoire de l’intérieur, ils peuvent s’identifier aux personnages, ils regardent les images avec beaucoup d’attention.

En bref, mon fils est trop jeune pour que je lui lise mais je suis impatiente de lui faire partager ce qui a été pour moi une très belle découverte!

Advertisements